Communiqué du Comité de Normalisation de l’ASAC Concorde

Publié le , lus 2175 fois

Suite à l’article publié sur mauritaniefootball.com et relayé sur les réseaux sociaux, le Comité de Normalisation de l’ASAC Concorde fustige l’auteur et dément toutes les allégations de détournement des transferts à LEVANTE des joueurs Aly Abeid et Hassen El Ide.

Communiqué du Comité de Normalisation de l’ASAC Concorde

Le  « journaliste sportif » au fait de ce qui se passe dans le pays devrait savoir que le transfert en question dont il parle (et fait même un fac similé) n’a pas été fait dans les ténèbres et répond au souci de transparence qui prévaut au sein de la Fédération Mauritanienne de Football.

En effet, nul n’ignore que le bureau de l’ASAC Concorde a terminé son mandat depuis le 16 juillet 2015. Seulement le président sortant tenait absolument à rester en place et continuer à gérer le club à sa guise malgré l’insistance des autres membres à organiser une Assemblée Générale Elective pour sortir de cette situation.

Devant le refus du Président sortant et quelques membres, la situation de gestion du club s’est dégradée et chacun faisait ce qu’il voulait. C’est devant cette situation qui risquait l’implosion du club qu’une majorité des membres a demandé à la Fédération Mauritanienne de Football de sécuriser le montant des transferts des deux joueurs Aly Abeid et El Hacen El Ide.  Il faut dire que c’est malheureusement l’arrivée de ce montant de 75 000 euros qui provoquait ce chaos.

Soucieuse de la  pérennité du club de l’ASAC Concorde, la Fédération Mauritanienne de Football après plusieurs réunions avec les membres du bureau sortant a accepté de mettre en berne le montant du transfert de deux joueurs dans un compte dans une banque de la place. Il était convenu entre temps que les différents protagonistes allaient s’entendre pour tenir une assemblée Générale Elective le 29 juillet 2016.

Donc c’est dans cette optique que les virements pour les transferts des deux joueurs ont été effectués en février 2016 par les responsables de LEVANTE dans le compte ouvert à cet effet à la banque Ettijjari par la FFRIM. Toutes les parties concernées étaient au courant de ce virement qui concernait non seulement l’ASAC Concorde, l’agent des joueurs et les joueurs eux-mêmes. Donc tout était normal.

S’en est suivi ensuite les problèmes internes au niveau de l’ASAC Concorde parce que deux candidats étaient déclarés pour la présidence du club. Seulement, l’une des parties n’était pas d’accord sur le mode des élections surtout sur les membres de l’Assemblée Générale, malgré le fait que la date, ait été fixée et les convocations envoyées.  Après le non tenu de l’Assemblée Générale et la situation de blocage, une haute autorité  a même tenté de faire les bons offices. Un accord consensuel fut trouvé mais encore une fois l’une des parties s’est dérobée au moment de la signature du procès verbal.

Bref, retour à la case départ. Devant cette nouvelle situation dans laquelle les deux parties s’observaient en chiens de faïence, après réunions du bureau de l’ASAC élargies aux membres fondateurs, il a été décidé de mettre en place un Comité de Normalisation pour trois mois qui sera chargé de gérer le club mais aussi de préparer les élections.  La nouveauté est que les deux prétendants à la Présidence étaient totalement écartés de ce bureau (art 4).

L’accord de mise en place du Comité de normalisation a été paraphé en présence de l’ensemble des parties le 31 août 2016 au siège de la Fédération Mauritanienne de Football sous la présidence de M. Ahmed Ould Yahya.  Dans l’article 5, il était spécifié que l’accord entre en vigueur à partir du 1er septembre 2016.

Donc sans tarder, la Fédération Mauritanienne de Football a transféré, mardi 6 septembre 2016,  le montant de 65 000 euros du compte à celui ouvert par le Comité de Normalisation. D’ailleurs cela a permis au Comité de Normalisation d’éponger quatre (4) mois d’arriérés de salaires pour ses joueurs et trois (3) primes de match en retard.  Une somme de 10 000 euros, déduite des 75 000 euros, qui revenait aux deux joueurs Aly Abeid et El Hacen El Ide leur a été remise (chacun a obtenu 5 mille euros).  La Fédération Mauritanienne de Football  a informé le club de LEVANTE de toutes ces décisions afin que la transparence soit de mise.

Voilà comment les choses se sont déroulés et à aucun moment il n’a été question de détournement, ni de malversations, encore moins de plainte de la part de LEVANTE. D’autre part, aucun membre du Comité de Normalisation n’est complice dans quoi que ça soit parce que les choses sont limpides et peuvent être vérifiées.  D’ailleurs, la Fédération Mauritanienne de Football en acceptant le virement de LEVANTE n’a pas cherché à maquiller. Loin s’en faut parce que le virement a été  bel et bien libellé à son nom.

Avant de porter des allégations mensongères, il était plus judicieux de prendre la juste information avant de publier. Toutefois, on comprend qu’il s’agit d’une  partie « perdante d’avance » qui a approché un journaliste pour l’induire en erreur comme elle l’a fait depuis de nombreuses années pour les Concordiens. Le chien aboie et la caravane passe et Concorde restera toujours débout !

Le Comité de Normalisation de l’ASAC Concorde

Rédigé par


Aucun match en cours.
Aucun résultat récent.
Aucun match prévu.

Dernières minutes

Éliminatoires CAN 2019
La Mauritanie dans le groupe I


Communiqué
FFRIM : Avis

Classement D1

R Equipes Pts J G N P Bp Bc +/-
1 Concorde 56 26 17 5 4 54 27 27
2 T-Zeïna 55 26 17 4 5 48 14 34
3 Deuz 51 26 15 6 5 34 20 14
...
12 Riadh 25 26 7 4 15 33 54 -21
13 Toujounine 23 26 7 2 17 24 46 -22
14 Armée 14 26 3 5 18 16 61 -45