ESTAC - CFA : DÉBUTS VICTORIEUX

Publié le , lus 520 fois

La réserve de l'Estac ne partait pas avec les faveurs du pronostic en fin d'après-midi au Stade de l'Aube. Son premier adversaire pour le retour troyen en CFA, n'étant autre que l'AS Moulins qui n'avait manqué que d'un cheveu l'accession en National la saison passée.

ESTAC - CFA : DÉBUTS VICTORIEUX

Sérieusement renforcée, la formation visiteuse est l'une des grandes favorites du groupe. Elle est cependant apparue encore en période de rodage et il sera certainement très difficile de leur tenir tête dans quelques semaines. Il n'en reste pas moins que la victoire troyenne est une réelle performance et il faut la saluer à son juste mérite.

Le récital troyen de la première mi-temps

C'est en première période que la jeune troupe de Claude Robin a mérité son succès. Par sa vivacité, son enthousiasme et sa volonté de porter sans cesse le danger dans le camp de son adversaire, elle est parvenue à faire déjouer les Moulinois. La panique régnait dans la défense visiteuse complètement débordée, suppliciée et parant au plus pressé, quitte à multiplier les cadeaux aux attaquants locaux. Barreto fut souvent de tous les bons coups. Il enlevait trop sa frappe à la 6' puis choisissait de piquer son ballon à la 16' plutôt que de frapper. Résultat, son ballon passait encore au-dessus de la barre. A la 23', c'était Khassa Camara qui, à son tour, s'essayait à la frappe après avoir récupéré un ballon à la hauteur du rond central. Quatre minutes plus tard, sans surprise, on retrouvait les deux jeunes professionnels pour l'ouverture du score. Barreto s'échappait côté droit et centrait au cordeau pour Camara qui n'avait plus qu'à pousser le ballon dans le but adverse. Moulins devait attendre la 31' pour obtenir son premier corner! C'est dire si la rencontre était à sens unique. L'Estac poursuivait son récital et Koriche était à deux doigts de réussir le break quand, après avoir éliminé le gardien à l'angle de la surface, il frappait dans le petit filet extérieur. A la 44', Moulins perdait son défenseur Raynaud expulsé pour un second carton jaune. Et la mi-temps survenait sur une frappe contrée de l'ancien Troyen Samuel Gomariz.

La pression de Moulins

Moulins, de retour des vestiaires, bien qu'en infériorité numérique, revenait avec d'autres intentions. Et cette fois, c'était aux Troyens de souffrir. L'égalisation était proche à la 49', puis à la 51' et il fallait que Paul Bernardoni se couche sur une tentative de Rouchon, le volontaire capitaine moulinois. Le jeune gardien de l'Estac manifestait une étonnante assurance. Il détournait magistralement en corner une frappe de Ras à la 59'. Les joueurs de Claude Robin en étaient réduits à tenter les contres. Mais tout cela n'inquiétait guère Fernand, le portier visiteur. Camara ou Confais frappaient de trop loin et il se montrait vigilant sur les tentatives de Barreto et Gope-Fenepej. La fin de match était haletante, bien que décousue. On était tour à tour proche du 1-1 puis du 2-0. Bernardoni repoussait des deux poings un coup-franc moulinois. Dans la continuité, Confais tentait une tête qui manquait la cible. Gope-Fenepej gâchait une grosse occasion (86') puis Bernardoni s'opposait de la tête à un ballon en dehors de sa surface. L'inexpérimentée défense troyenne (moins de 20 ans de moyenne d'âge) résistait bec et ongles pour ce qui était la première rencontre  de chacun de ses éléments à ce niveau. Les gamins troyens allaient finir par tenir jusqu'au bout des cinq minutes de temps additionnel et le coup de sifflet final était un grand soulagement.

L'Estac alignait : Bernardoni - Harvey, Goussard, Dasquet, Sylla - K. Camara (Rocher 90'), Confais, Barreto - Henry (Aublin 87'), Gope-Fenepej, Koriche (Naïm 68'). Entraîneur : Claude Robin.

La réaction de Claude Robin :

"On a réussi une super première mi-temps et c'est là où tout s'est joué. On a mérité notre victoire durant cette période, par notre jeu, nos intentions et on a pressé haut. Après, c'est l'inexpérience qui nous met en danger. Je ne suis pas sûr que le fait de nous trouver en supériorité numérique nous a favorisés. On a alors jeté le ballon trop vite. et puis on pense que le copain à côté va faire l'effort à votre place et il ne le fait pas, pensant la même chose. Il faudra grandir de ce côté-là. Mais débuter de cette façon, face à une grosse équipe, c'est très bien."

Rédigé par


Aucun match en cours.
Aucun résultat récent.
Aujourd'hui
Championnat - Division 1
Demain
Championnat - Division 1
22/10/2017
Championnat - Division 1

Dernières minutes

Éliminatoires CAN 2019
La Mauritanie dans le groupe I


Communiqué
FFRIM : Avis

Classement D1

R Equipes Pts J G N P Bp Bc +/-
1 Kédia 7 3 2 1 0 8 4 4
2 KFC 7 3 2 1 0 3 1 2
3 Tidjikja 7 3 2 1 0 2 0 2
...
12 Deuz 1 3 0 1 2 0 4 -4
13 Riadh 1 3 0 1 2 1 7 -6
14 Police 0 3 0 0 3 2 7 -5