Phase finale de la deuxième division : L’Assaba et la Garde dans la cour des grands

Publié le , lus 378 fois

Les rideaux se sont refermés sur la phase finale du championnat national de deuxième division de l’édition 2011-2012. Les deux équipes qui joueront en première division la saison prochaine sont maintenant connues. Il s’agit de l’équipe de l’Assaba (championne) et de la Garde Nationale (vice championne). 

Phase finale de la deuxième division : L’Assaba et la Garde dans la cour des grands

Les deux formations se sont affrontées samedi dernier en match de gala sur la pelouse du stade Cheikha Ould Boïdiya et au terme d’une rencontre de haut niveau, l’équipe de Kiffa a été sacrée championne de cette édition au terme d’un match incertain. A coup de sifflet final lors du temps réglementaire, les deux équipes étaient à égalité parfaite (2 partout). Pendant les prolongations, les deux équipes n’ont pu se départager. Ce n’est qu’à la série fatidique des tirs au but que l’équipe de Kiffa a pris le meilleur sur le score de 4 buts marqués contre 3. A noter qu’à la fin de cette finale, l’équipe de Kiffa a organisé un défilée et s’est rendue chez son mécène Hadi Ould Taleb le directeur de l’ENER pour lui remettre le trophée aux grandes oreilles. A cette fête assistait Mohamed Yeslem Ould Lahah président de la Ligue de Football du Trarza.

Démarré depuis le 18 mai dernier, ces joutes regroupaient huit équipes scindées en deux poules de quatre formations chacune. Cinq formations sont issues du championnat régional de Nouakchott (Nasr de Dar Naïm, ASC Gendrim, Nasr de Sebkha,  et ASC Riadh, ASC Garde Nationale) et trois équipes des régions, représentant respectivement les régions du Nord, du Centre et de l’Est du pays ( Inchiri, Guemel de Rosso, Assaba). Suivant la répartition des deux poules, toutes les équipes de chaque groupe se sont rencontrées en aller simple, à raison de deux rencontres par jour.

Un choc incertain

Le choc de ces regroupements a été présidé par Moussa Ould Khaïry premier vice président de la FFRIM, en compagnie de Massa Diarra, Sy Boubacar dit El Haj Sy et Pape Amghar Dieng respectivement premier vice président, secrétaire général, trésorier général de la fédération et président de la Ligue Nationale de Football. De nombreux invités dont le Colonel Abdellahi Ould Kleïb étaient dans la loge officielle.

Démarrage sur des chapeaux de roue

Le stade Cheikha Ould BoIdiya a refusé du monde samedi dernier lors de cette finale. Les supporters des deux équipes ont pris d’assaut les tribunes de ce mythique stade et ont rivalisé en chants et dansés tout le long de cette rencontre. Les deux équipes n’ont pas observé de round d’observation. Dès le coup d’envoi, les Kiffustes ont donné le ton à la première minute par l’intermédiaire de Sidi Ould Brahim. Il obtiendra un corner sur cette attaque qui sera intercepté par la défense adverse qui dégage loin dans la zone adverse.

Des occasions à la pelle

Les Gardes s’empareront de la balle et sur l’occasion, le jeune Brahim Ebyaye mal positionné sera sifflé hors jeu. Les Gardes tenteront une autre incursion encore et la balle tombera dans les bras du gardien de but de l’équipe de Kiffa qui se dégage. Le jeu allait s’intensifier avec ces occasions matinales.

Youssouf Ould Bilal ouvre le score pour l’équipe de la Garde

A la 15ème minute sur une belle combinaison venue du milieu de terrain et sur un centre de son ailier droit, Youssouf Ould Bilal allait à bout portant fusiller le gardien de l’équipe de Kiffa et inscrire le premier but de la partie pour les Gardes. Ces derniers replieront en défense. Leurs adversaires profiteront de l’occasion pour monopoliser le cuir pendant un certain temps. Ils amorceront de nombreuses attaques qui finirent par payer, ils obtiendront un penalty suite à une faute commise dans la surface de réparation. Sidi Ould Abdellahi devait avec sang froid offrir l’égalisation à ses camarades. La première période s’achèvera sur ce score de parité.

Une reprise en trombe

A la reprise, l’équipe de la Garde allait marquer le second but par l’intermédiaire de Brahim Ould Ebyaye à la 47ème minute de jeu. Réponse du berger à la bergère. Les poulains d’Abdellahi Ould Maouloud dit Janvion n’auront pas le temps de savourer leur avantage. L’inévitable Sidi Ould Abdellahi allait remettre les pendules à l’heure à la 52ème minute de la rencontre.

La partie allait s’emballer et la rencontre aurait pu se terminer sans aller à la série fatidique des tirs au but. Les occasions se multipliaient et les maladresses

De nombreuses récompenses attribuées aux plus méritants

Au terme de ces regroupements, des récompenses ont été offertes aux méritants par les personnalités fédérales présentes à la cérémonie. Le premier prix d’un chèque de 160.000 ouguiyas est revenu aux arbitres de cette rencontre (N’Dom Abdoulaye, Aboubecrine Moctar, Mohamed Saad Bouh et Dia Mamadou Abou) et il a remis par Fall Babacar membre du bureau fédéral de la FFRIM. Le second prix est revenu aux deux meilleurs buteurs (Brahim Ebyaye de la Garde Nationale et Sidi Abdellahi de l’Assaba) qui se partageront le montant de 75.000 ouguiyas. Leur prix leur a été remis par Gaye Birama coach du FC Tevragh Zeïna et conseiller du président de la FFRIM. Le troisième prix a été attribué à l’équipe de l’Inchiri qui a été déclarée la plus fair play et devait recevoir un chèque de 200.000 ouguiyas qui sera remis au capitaine de cette équipe par Pape Amghar Dieng président de la Ligue Nationale de Football.

Un trophée, un chèque de deux millions et une place dans l’élite

Massa Diarra remettra le chèque de l’équipe finaliste au capitaine de la garde nationale qui est d’une valeur d’un million d’ouguiyas. Enfin, Moussa Ould Khaïry premier vice président de la FFRIM a remis au capitaine de l’équipe victorieuse le trophée et un chèque de deux millions d’ouguiyas, sous les applaudissements d’un public qui est venu en masse.

L’équipe de Kiffa rend honneur à Hadi Ould Taleb

A la fin de cette cérémonie de remise des trophées, l’équipe de Kiffa accompagné de ses supporters allait organiser un défilé dans les artères de la ville de Nouakchott. Parade qui allait se diriger vers le domicile de leur bienfaiteur Hadi Ould Taleb le Directeur Général de l’ENER et ressortissant de la ville de Kiffa. C’est dans une ambiance, bon enfant que la coupe lui a été remise, avant qu’il ne la brandisse sous les applaudissements des jeunes euphoriques. Autour d’un buffet bien garni où les footballeurs et leurs accompagnateurs se sont désaltérés, le président de la Ligue de l’Assaba Moustapha Talibé Diarra devait faire la présentation du mécène à l’attention de ceux qui ne le connaissent pas. Ce dernier a remercié leur mécène et a exprimé une fois de plus toute la reconnaissance au nom des jeunes et de la population de Kiffa qui a été sensible à ce geste d’un valeureux fils de la ville. Le directeur de l’ENER qui soutient l’équipe de Kiffa en réponse à l’appel lancé par le président de la république pour soutenir le sport, avait pris en charge le transport de l’équipe de la capitale de l’Assaba vers Nouakchott et a offert un équipement complet avec lequel l’équipe a joué la finale, frappé du sceau de la société. D’ailleurs, une caravane est en train d’être organisé pour le retour de l’équipe au terroir qu’il prendra aussi en charge. Très ému entre les membres de sa famille, le directeur de l’ENER a réitéré son soutien et son engagement à l’équipe de sa région. Une action qui dira t-il s’inscrit en droite ligne avec les recommandations du chef de l’Etat pour encourager la pratique sportive.

Source : Le Quotidien de Nouakchott


Maurifoot vous fait revivre la finale en images...


Rédigé par


Aucun match en cours.
Aucun résultat récent.
Aucun match prévu.

Dernières minutes

Éliminatoires CAN 2019
La Mauritanie dans le groupe I


Communiqué
FFRIM : Avis

Classement D1

R Equipes Pts J G N P Bp Bc +/-
1 Concorde 56 26 17 5 4 54 27 27
2 T-Zeïna 55 26 17 4 5 48 14 34
3 Deuz 51 26 15 6 5 34 20 14
...
12 Riadh 25 26 7 4 15 33 54 -21
13 Toujounine 23 26 7 2 17 24 46 -22
14 Armée 14 26 3 5 18 16 61 -45