Quel match entre Burundais et Mauritaniens !

Publié le , lus 458 fois

A l’issue du deuxième matche de la soirée, les spectateurs – plus de 7.500 – et les observateurs et officiels étaient unanimes, Burundais et mauritaniens venaient de leur offrir un spectacle comme ils n’en avaient pas vus depuis le début du 3eCHAN.

Quel match entre Burundais et Mauritaniens !

Toutes les séquences que l’on attend d’un match ont été reproduites au Petr Mobaka Stadium de Polokwane avec un festival de buts, 3 pour les Intamba, 2 pour les Mourabitounes, chacun plus beau que l’autre. On dénonçait la carence d’attaquants dans le tournoi, cette fois on a été servi. Et quels buts ! Pas des petits buts de raccroc, des erreurs défensives monumentales. Des buts construits, à la suite d’un travail préparatoire bien mené.

On n’était pas seulement assis qu’Amadou Niass entamait la chasse au trésor. Son tir croisé du pied gauche faisait mouche, le gardien restant sans réaction. Au chronomètre officiel, le coup d’envoi avait été donné 58 secondes plus tôt. Et la Mauritanie menait 1-0. Samba El Voullany n’était pas loin d’imiter son camarade deux minutes plus tard dans une position excentrée é l’intérieur de la surface mais l’angle de la surface était complétement fermé. Les Mauritaniens s’ouvraient plusieurs brèches sur le couloir gauche sans parvenir à passer les défenseurs qui se méfiaient. Les Burundais rebondissaient à la 11e minute. Un centre du capitaine Ndikumana Selemani trouvait la tête de Fiston Abdoul qui, à bout presque touchant, égalisait de la tête.

On présentait la rencontre comme celle des « petits «  des sans grade ». Si tous les petits jouaient comme ceux qui étaient sur la pelouse, les grands trembleraient à chaque sortie. Les deux équipes exposaient, en pleine nuit, un véritable feu d’artifice, placement, justesse des passes, vision de la meilleure décision à prendre et, bien sûr, beaucoup de qualité technique. Sauf sur ce penalty accordé par l’arbitre aux Mauritaniens, pour une faute de Bocar Coulibaly sur Claude Ndarusanze, que Ndikumana, pas concentré envoyait dans les bras du gardien Brahim Souleymane. Nduwarugira adressait unn véritable boulet de canon qui passait à côté de la cage de Souleymane (32e). Le ballon était constamment en mouvement. Il se passait toujours quelque chose sur le terrain. Personne ne dominait l’autre mais il y avait un réel talent collectif des deux côtés. Un football appliqué, généreux, es joueurs donnaient le sentiment d’être heureux et leur joie était partagée par un public qui la manifestait bruyamment.

Les deux équipes avaient un peu tâtonné leur première sortie, dont ils n’avaient pas eu à rougir, un nul pour le Burundi avec le Gabon, une défaite à minima pour la Mauritanie devant la RD Congo. Cette fois les 22 acteurs donnaient l’impression de s’être libérés du trac que procure une grande première et ils faisaient démonstration de leurs qualités.

A la mi-temps qui donna à tous l’occasion de souffler, les deux équipes étaient donc côte à côte, 1-1. On attendra la 61e minute pour assister à la suite. Avec un tir légèrement croisé de 25 mètres de Nduwarugira qui tapait dans le mille. « 2-1 pour les Burundais. Les Mourabitounes étaient de plus en plus mena4ans sur leurs offensives, ponctués de quelques changements de pied de leur attaquant Abdou Fiston. Frappe d’Hakizimana, puis de Fiston. Une tête croisée du Mauritanien El mamy n’était pas loin de la cible. Finalement dans ce festival, c’est de la tête que Mohamed Denna remettait les deux équipes à égalité, laissant Arthur Arakaza de marbre, comme brusquement pétrifié. Ett ça repartait pour les Mourabitounes avec une tentative présomptueuse de Moulaye Khalid. De à oü il était placé,, il ne pouvait rien. Entre le gardien et son poteau gauche il n’y avait pas de place pour un trou de souris.. Et il y eut dans les dix dernières minutes encore une succession de tirs au but, des vrais, des cadrés, tantôt pour les uns, tantôt pour les autres. L’affaire était pliée, Burundais et Mauritaniens se partageraient les points. Lorsque sur une frappe du pied gauche de très belle facture le capitaine Ndikumana Selemani consacrait la victoire des siens (3-2), mais également des deux équipes. Sans doute le plus beau match disputé à ce jour au cours de ce CHAN 2014.

Vous avez dit « Petits » !

Au classement, le Burundi passe en tête avec 4 points, devant le Gabon également 4 points, la RD Congo 3 et, malheureusement pour elle la Mauritanie qui, après le Mozambique et l’Ethiopie est la troisième équipe éliminée au soir du dernier match de la 2e journée.

Rédigé par


Aucun match en cours.
Aucun résultat récent.
Aucun match prévu.

Dernières minutes

Éliminatoires CAN 2019
La Mauritanie dans le groupe I


Communiqué
FFRIM : Avis

Classement D1

R Equipes Pts J G N P Bp Bc +/-
1 Nouadhibou 28 12 9 1 2 21 6 15
2 Tidjikja 27 12 8 3 1 18 4 14
3 Concorde 25 12 7 4 1 17 9 8
...
12 KFC 10 12 3 1 8 14 34 -20
13 Police 8 12 2 2 8 14 24 -10
14 TEI 7 12 2 1 9 10 30 -20